En ce moment
8 techniques pour magnifier votre charisme électronique

8 techniques pour magnifier votre charisme électronique

Nous en avions parlé très souvent, le voici. Un article sur le charisme électronique : comment le générer et le magnifier. Autant vous dire tout de suite que ces solutions s’appliquent également à la vie de tous les jours dans une juste mesure.

sixiemesensmag article 113 charisme numerique

Avant de débuter, je vous propose une rapide révision des trois biais cognitifs les plus utilisés par la suite : L’effet de notoriété, L’heuristique de disponibilité et le biais de confirmation.

Révisons nos classiques : les 3 techniques de bases

1) L’effet de halo, ou effet de notoriété

Il s’agit d’un biais cognitif qui affecte la perception des gens ou de marques. C’est une interprétation et une perception sélective d’informations allant dans le sens d’une première impression que l’on cherche à confirmer (« il ne voit que ce qu’il veut bien voir »). Il a été mis en évidence de manière empirique par Edward Thorndike en 1920 et démontré par Solomon Asch en 1946.

Une caractéristique jugée positive à propos d’une personne ou d’une collectivité a tendance à rendre plus positives les autres caractéristiques de cette personne, même sans les connaître (et inversement pour une caractéristique négative). Cet effet pourrait par exemple avoir un rôle dans des phénomènes comme le racisme.

2) L’Heuristique de disponibilité

C’est ce qui vous donne une réponse approximative mais rapide et facile à une question difficile dont la réponse exacte serait trop complexe à obtenir. C’est ainsi que l’on peut être amener à avoir peur de prendre l’avion prétextant les crashs et partir en voiture alors que les morts sur la route sont bien plus nombreux. L’heuristique de disponibilité repose sur un mécanisme simple.

Votre cerveau valide et enregistre une information, avérée ou non, il ressortira cette image mentale lorsqu’il aura besoin d’une solution rapide à un problème en relation avec cette info. En manipulation, toute la puissance de l’Heuristique de disponibilité repose sur le fait que ce mécanisme est complètement inconscient.

3) Le biais de confirmation

Également dénommé biais de confirmation d’hypothèse, c’est la tendance qu’ont les individus à privilégier les informations qui confirment leurs idées préconçues ou leurs hypothèses (sans considération pour la véracité de ces informations) et d’accorder moins de poids aux hypothèses qui dérangent leurs idées. En conséquence, ces personnes rassemblent des éléments ou se rappellent les informations mémorisées, de manière sélective, et les interprètent d’une manière biaisée. Les biais apparaissent notamment pour des questions de nature affective et des croyances établies.

Voici maintenant quelques conseils qui vous permettront d’améliorer grandement votre charisme électronique. A moins, bien sûr, que vous ne les appliquiez déjà.

5 techniques à appliquer sur le web

1) La syntaxe, les SMS et les abréviations

Le langage sms, s’il reste pratique et rapide, n’en laisse pas moins une tache sur votre charisme. Il le ternira immanquablement. Avec lui, vous passerez pour une personne irrespectueuse, désorganisée, de peu de soin. Vous générerez chez vos lecteurs l’envie de ne pas vous lire. Quel dommage. Le langage sms génère une image mentale très négative qui ressortira invariablement par les trois biais cognitifs expliqués ci-dessus.

Les abréviations, souvent la marque des études supérieures, auront pratiquement le même défaut que le langage sms, peu être plus inconscient chez votre lecteur, mais plus sournois. Les abréviations signent un manque d’envie de respecter vos lecteurs en leur présentant le brouillon de vos pensées. Autant que possible, éviter les abréviations sur internet.

Orthographe, grammaire et ponctuation, sont les maîtres mots de votre charisme électronique. Cela peut paraître surprenant, mais la première habitude à prendre c’est la relecture. Bien que nous ne soyons pas tous écrivain, la plupart des forums de nos jours intègre un correcteur d’orthographe qui nous permet d’éviter une très grande partie des fautes. Prendre le temps et le soin d’écrire quelque chose de propre laissera immanquablement une bonne impression sur vos lecteurs.

Il est d’ailleurs dommage de se priver de cet outil indisponible en discussion réelle, qui vous assurera un effet de halo remarquable !

2) Une affaire de prénom

Autant que possible glissez leur nom ou prénom dans vos phrases tant que cela ne vous semble pas lourd. Selon les cas, vous sentirez si vous pouvez tutoyer ou vouvoyer vos lecteurs. Selon les forums, les personnes et surtout selon ce que vous voulez obtenir.

3) Banissez l’égo

Ne parlez pas que de vous. Bannissez les « Moi, je… ». C’est une réaction animale : plus votre lecteur lira ces deux mots et moins il s’intéressera à vous car moins il se sentira exister dans vos écrits. Ne débutez donc jamais une phrase par « Je » ou « Moi » ou tout autre pronom similaire, préférez les « Vous », « Tu »… Un bon exercice est d’apprendre à parler sans jamais utiliser le « Je » et le « Moi ». Cela induira une forme de flatterie quasiment indétectable. Vous devez donner votre avis ? Pas de problème. Entamez votre réponse en vous adressant à quelqu’un, c’est un exercice de rhétorique très sympa, vous verrez. Une fois bien entraîné, vous saurez doser l’utilisation de ces deux pronoms sans nécessairement les supprimer de tous vos discours. A propos, combien de fois avez-vous lu un « moi » ou un « je » dans ce texte ? A l’exception de ce paragraphe : un seul.

4) Le langage courant et soutenu

Le collège nous a enseigné (ou il aura au moins essayé) ce qu’est le langage courant et le langage soutenu. Les phrases de tous les jours appartiennent au langage courant, comme celle-ci. Et les phrases plus complexes et dont la composition s’avère maintes fois plus délicates, présentant effet de style, marques de cultures et mots grecs appartiennent au langage soutenu, comme celle-ci. Vous comprenez qu’un langage soutenu embellira votre charisme, très certainement.

Oui, mais ! Mais en toute chose l’excès nuit. Si vous utilisez trop fréquemment le langage soutenu, vous serez mal compris. Parlez avant tout le langage de vos interlocuteurs avec quelques pointes de langage soutenu au besoin accompagnées d’une traduction en langage courant.

5) Et la technique mystère…

Vous voulez être lu n’est ce pas ? Sachez que vos lecteurs sont, comme vous et moi, paresseux. Ils aimeront inconsciemment les textes faciles à lire. De plus l’information passera plus facilement dans l’inconscient si la lecture est fluide, à la limite de devenir hypnotique.

Le mystère, c’est la clé ! Gardons le mystère pour la fin, car la clé c’est lui. Moins vous donnerez de précision sur vous et plus vous laisserez libre cours à l’imagination de vos lecteurs. Et de manière globale, la majorité des êtres humains ont une nette tendance à la perfection lorsqu’ils doivent imaginer quelqu’un. Par manque d’information concrète sur vous, leur esprit ressortira ce qu’il sait ou croit savoir et se fiera ainsi au Biais de notoriété et à l’Heuristique de disponibilité.

À vous la pratique !

À propos Gwen

Gwen est sur le forum des Mentalistes depuis les premières heures, c'est un pillier de la communauté. Passionné en particulier par la philosophie, la psychologie et la négociation, c'est un mentaliste touche-à-tout.

9 commentaires

  1. Lucius

    Excellent article ! Complet et efficace, comme je les aime, bravo !

  2. Très bon article et utilisation des leviers des dynamiques des hommes.
    Surtout que les conseils s’appliquent aussi dans les relations en face à face excepté le sms haha.

    Merci !

  3. Oui très efficace, bon article.

    Bannissez les « Moi, je : c’est clair que je les emploie souvent, j’ai tendance à trop parler de moi mais bon ne plus les utiliser, moi, je ça va être dure lol

  4. Bonjour,

    Merci c’est un très bon article. J’avais un question sur le point 2 (question de prénom) : Est il préférable d’utiliser le tutoiement ou le vouvoiement pour imposer son charisme sur le Web ?

    Merci

    Ludovic

  5. Bonjour Gwen,

    Tu nous parles d’user des noms et prénoms de nos interlocuteur aussi souvent que possible, or sur Internet nous ne disposons souvent que d’un pseudo. Penses-tu que l’usage de ce pseudo produise le même effet ?

  6. Coucou tout le monde.
    Merci pour vos commentaire, je suis content que cet article vous plaise.

    Ludovic, le plus souvent, le tutoiement est de rigueur sur le net. Venir au vouvoiement peut insuffler une idée de prise de distance par rapport à ton interlocuteur. Si tu souhaite ne pas donner l’impression d’être extérieur à la sphère de tes lecteurs, le tutoiement sera plus approprié je pense.

    Valmont, c’est une question très pertinente. En effet sur le net pratiquement tout le monde utilise un pseudo, utilise le alors comme substitut au nom et prénom. L’effet sera pratiquement le même.

    Bonne lecture à tous.

  7. Excellent article, cependant je pense qu’écrire en langage soutenu et accompagner un mot de sa traduction en langage courant n’est pas une bonne idée …

     » Parlez avant tout le langage de vos interlocuteurs avec quelques pointes de langage soutenu au besoin accompagnées d’une traduction en langage courant. »

    L’interlocuteur pourrait se sentir traîté comme inférieur ,sous-éstimé , dans sa capacité à comprendre.

    Bonne continuation :)

Poster une réponse

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*

nine − five =

Remonter