En ce moment
Changez vos humeurs grâce à la technique de la penderie mentale

Changez vos humeurs grâce à la technique de la penderie mentale

Ceci est ma première contribution pour Sixième Sens, et pour ma grande première je voulais aujourd’hui, vous parler du vêtement, et plus précisément, de la manière dont nous pouvons en tirer parti en mentalisme. Nous découvrirons également comment s’acquiert une partie de notre identité émotionelle et culturelle au contact du vêtement.

Je suppose que vous savez tout autant que moi l’importance du lien entre l’homme et le vêtement. En effet, le vêtement porté définit très souvent, pour ne pas dire toujours :

– Le niveau de vie

– Le groupe social auquel on appartient (un punk ne s’habille pas de la même façon qu’un homme d’affaires, lequel ne s’habille pas non plus comme un collégien…)

– Les goûts personnels

– Etc…

Dans ce costume, j'ai confiance en moi

Autrement dit, les vêtements que l’on porte nous définissent, ou tout du moins définissent une part de notre image. C’est d’ailleurs pourquoi il est pour le mentaliste une excellente source d’informations en coldreading.

 

Travailler sa pensée positive et son estime de soi à travers ses goûts vestimentaires

 

Ceci étant dit, nous allons tout d’abord nous intéresser à la relation au vêtement qu’entretient l’homme. Car outre la mode, nous avons tous nos préférences vestimentaires bien à nous. L’avantage est qu’il est possible de tirer parti de ses préférences, et de les transformer en un excellent outil pour asseoir ou améliorer son charisme, son aplomb, et ce quotidiennement, je m’explique.

Quand j’avais une dizaine d’années, mes parents m’avaient offert un manteau. Au début, je l’ai trouvé laid, la capuche n’était pas de la même matière que le reste de la pièce, et il avait quelque chose d’un peu « flasque » qui me déplaisait fortement. Mais, les semaines suivantes, à force de l’avoir sous les yeux, j’ai commencé à percevoir quelque chose de plus beau. Enfin décidé à le porter, j’ai alors constaté qu’il était en fait chaud et agréable à porter. Au fur et à mesure que ma perception de ce tissu évoluait, je commençais à le porter de plus en plus souvent. Au fond de moi, ce « quelque-chose de devenu beau », réveilla une part de mon style vestimentaire, un style qui m’était plus propre, et plus en marge des diktats de la mode, et forcé de constater que cela m’apportait plus de prestance et de tranquillité.

Le fait est que j’avais dépassé le stade de la simple attirance marketing pour un produit, et j’avais quelque part le sentiment d’avoir un peu mûri au travers de ce vêtement. J’étais tout simplement fier de moi chaque fois que je le revêtais ! Et je dégageais par conséquence plus d’aplomb et d’assurance.

Trouvez le bon interrupteur et utilisez vos habits pour gagner en estime

Ce ressenti est bien évidemment très personnel et subjectif, mais je crois fortement au fait que tout un chacun possède un vêtement, une chemise, un jean, etc, auquel il est attaché émotionnellement, et qui une fois porté accroît sa confiance.

 

Prendre confiance en soi grâce à la technique des associations d’idées

 

Pour tout bon Mentaliste, il est évident que le cerveau fonctionne par associations d’idées. Il est dès lors intéressant d’exploiter cette connaissance pour la transposer, et l’utiliser également dans notre rapport au vêtement. Quelques exemples de l’application de ce principe.

– « J’ai vécu tellement de choses avec ce jean, avec lui je peux venir à bout de tout lorsque je le porte ! »

– « Mon(ma) copain(copine) m’a offert ce bracelet, je pense à lui(elle) chaque fois que je le mets, et ça me fait me sentir bien ! »

– « Mes camarades de classe m’ont tous écrit un petit mot sur un T-shirt juste avant que je déménage. Pour le premier jour dans ma nouvelle école, je l’ai mis sous mon sweat, pour moins avoir le trac. »

Alors, profitez de cet outil très simple, en réfléchissant tout simplement aux associations que votre inconscient fait avec certains vêtements, et votre penderie deviendra certainement un autre allié de votre mental dans votre vie de tous les jours.

Ensuite, je souhaitais également aborder la notion de « penderie mentale ». Mais avant toute choses, je me dois de citer le nom de celui qui a mis l’accent sur ce procédé, qui peut apporter un vrai bonus dans la gestion de nos états internes, Il s’agit de Kevin Finel, le président de l’A.R.C.H.E

 

D’accord, mais en quoi consiste alors cette fameuse « Penderie Mentale » ?

 

C’est assez simple, en somme : nous ne nous comportons pas de la même manière en portant un costume trois-pièces qu’en portant short, tongs, et casquette. Et comme vu précédemment  nous associons certains vêtements à des attitudes et comportements. En effet, un costume revêtira dans notre esprit une certaine notion de formalité ou d’élégance, alors qu’à l’inverse une tenue de plage symbolisera quant à elle, la détente, les vacances…

Ceci est assez culturel, mais suit encore une fois le principe des associations d’idées. Je vous mets par exemple au défi de vous rendre à la Bourse de Paris en portant des tongs. S’il vous est permis d’entrer, et outre la gêne surement ressentie, vous constaterez que vous serez moins à même de suivre assidûment le cours du CAC 40, et vous aurez sans doute au bout d’un moment une petite envie d’aller acheter un billet d’avion pour la Guadeloupe ! Tout bonnement, nous sommes plus enclins au  « farniente » en habits de plage qu’en portant un costume, et inversement !

Pour ma part, je sais que je suis peu productif si je travaille le matin en pyjama. Alors je m’habille en tenue normale, t-shirt et jeans, et je sens immédiatement mon attention se focaliser plus facilement sur mon travail !

Des tongues sur la plage

Ce qui a changé ? Ma tenue et… ma concentration.

Concrètement, que gagne-t-on en utilisant cette technique ?

 

La penderie mentale est un excellent outil pour s’auto-manipuler, et influencer ainsi nos comportements, voir même légèrement modifier notre perception du monde. Son principe est très simple, et suit tout bonnement celui de votre rituel matinal lorsque vous vous habillez. De la même manière que chaque matin nous choisissons nos vêtements, nous décidons cette fois « mentalement  » du costume que nous porterons pour aborder notre journée.

En procédant ainsi nous nous offrons la possibilité de choisir la version de nous-même dans laquelle nous serons le plus compétant pour la journée… Plutôt utile, non ?

Batman, le joker... Dans la peau de quel super héro vais-je me glisser aujourd'hui ?

Aujourd’hui est-ce que je préfère être dans la peau d’un séducteur ? D’un personnage connu et charismatique ? D’un héros de mon enfance ?

La seule limite sera notre imagination … J’espère vous avoir fait prendre conscience de cette dimension parfois sous-estimée de la relation homme-vêtement, et qui peut pourtant s’avérer utile à tout mentaliste. Et vous, avez-vous des vêtements qui vous boostent ? Ou certains vêtements dans lesquels vous vous sentez « différents » mentalement ?

Venez m’en parler en commentaires, cela me ferait grand plaisir !

À propos Thib

Thib est un jeune touche à tout, il nous fait part sur Sixième Sens de ses expériences et ressentis dans les différents domaines qu'il explore.

10 commentaires

  1. Bonjour
    Personnellement c’est plutôt avec la voiture dans laquelle je suis que ce sentiment de modification d’état interne se fait surtout ressentir . Je n’ai donc pas une « penderie interne » mais plutôt un « garage interne »…C’est plus cher Lol :-)

    • Bonjour stéphane,
      Ta remarque est très intéressante, oui, la voiture et le vêtement peuvent jouer sur le même niveau : le paraître, et ainsi avoir le même effet qui en découle, soit une modification de notre état interne.
      Tu as raison, on ne se sent pas du tout pareil au volant d’une Lamborghini ou d’une Porsche Cayenne qu’au volent d’une Twingo !

  2. Bien construit cet article. Très agréable à lire, simple et concis.

    Ce sujet me tient aussi à coeur car mon rapport au vêtement est particulier. J’ai toujours mis des plombes à acheter des chaussures ou autre car je n’arrivais pas à choisir (ayant bien conscience de l’ impact social). Finalement je finis toujours par m’habiller de façon assez neutre, avec une pointe de fantaisie (je rajoute ou coud un truc s’il faut). Pourtant, j’aime bien les looks excentriques et ne suis pas gêné de « m’afficher » à leurs côtés.

    Par contre le coté émotionnel avec certaines fringues joue un grand rôle comme tu le dis. L’homme, par nature, ne diffuse pas forcément une personnalité qui lui corresponde intimement. Il en a conscience (le pauvre) et s’ habille ou revêt des masques pour se rapprocher de sa réalité.
    Un peu comme un mythomane qui exagère son anecdote afin de retranscrire l’intensité du moment vécu.

    • Merci Loxias, ta réponse me fait plaisir !
      Je suis d’acord avec ta vision des choses : nous cherchons habituellement à nous rapprocher de notre réalité intérieure, mais déjà faut-il l’assumer, cette réalité !
      Dans le cas contraire, les vêtements et les masques seront utilisés inconsciemment ou non pour tenter de ce rapprocher d’une norme, d’une réalité jugée plus ou moins idyllique.
      C’est toute la question de l »être’ et du ‘paraître’ de notre société !

  3. Salut,

    Très sympa ! Pour tout dire j’ai été surpris de cette relation homme/vêtement, mais en y réfléchissant c’est vrai que l’on n’est pas le même en fonction de notre tenue.

    • Salut Elliot,
      Merci de ta réponse ! :-)
      Le sujet est assez subtil en effet, entre autre du fait que nous avons l’habitude de nous arrêter à la simple question du ‘paraître’ en parlant de vêtement.

  4. ça me rappelle cette vidéo… L’habit fait le moine:

    https://www.youtube.com/watch?v=ZvURR83ohcg

  5. Ce sujet est très intéressant, et je me rend compte en le lisant que je suis, par exemple, plus sûre de moi quand je porte ma tenue préférée; on se rend trop peu compte des effets des vêtements sur notre comportement, et après avoir lu ça je prêterai davantage d’attention à ma garde robe :)

    • Merci pour ton message Chami !
      Ravi d’avoir pu t’aider à prendre conscience de ce fonctionnement, très peu mis en avant comme tu le dis si bien :)

      Au plaisir !

Poster une réponse

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*

1 × 2 =

Remonter