En ce moment
Améliorez votre cold-reading : l’exercice que pratiquait l’un des plus grands mentalistes de l’histoire

Améliorez votre cold-reading : l’exercice que pratiquait l’un des plus grands mentalistes de l’histoire

En 1950, le plus célèbre des mentalistes de l‘histoire surnommé « Le Surdoué », Tony Corinda, auteur de l’ouvrage fondateur The Thirteen Steps To Mentalism, n’avait pas d’ordinateur […] mais des carnets. Et il notait tout. Chaque détail, chaque information noté sur un spectateur rencontré, son boulanger, une célébrité, les faits divers… Corinda notait, consignait, fichait, et utilisait la mnémotechnie pour retenir cette masse d’information.

John Bastardi Daumont

Aujourd’hui, je ne vais pas vous proposer de noter chaque détail sur un carnet afin de les mémoriser mais pour améliorer votre acuité visuelle et votre mémoire. En observant, en exprimant verbalement puis en écrivant chaque détail, vos méthodes de cold-reading vont devenir des habitudes.

Le principe

Il est de réaliser un cold-reading de manière habituelle lors d’une rencontre. Après cette rencontre, exprimez verbalement puis notez tout ce dont vous êtes capable de vous souvenir sur un carnet. Ainsi, vous évaluerez facilement les détails que vous notez et ceux que vous oubliez et, avec de la pratique, vous améliorerez vos habitudes d’observation et vos capacités d’analyse.

Par exemple, fixez-vous comme but de noter les détails suivants :

  • Sa poignée de main d’accueil
  • Ses yeux : leur couleur, leurs pupilles, des lunettes
  • Ses cheveux : leur couleur, longueur, coiffure
  • Ses dents : Blanches ou usées, entretenues ou manquantes
  • Ses vêtements : leur couleur, leur état, motifs ou texte
  • Ses chaussures : type, état, couleur, âge
  • Ses accessoires : alliance, montre, bijoux en or ou argent, petits ou gros
  • Son sac : présent ou absent, gros ou petit, état, contenu
  • Sa parole : timide ou bavarde, langage soutenu ou non
  • Ses gestes et attitudes : mouvements de mains, de jambes,
  • Sa poignée de main d’au revoir

 

Plus vous réussirez à répondre à une liste vaste de questions et plus vous aiguiserez votre observation naturelle. Aussi, n’hésitez pas à compléter la liste que je vous ai proposée au fil de votre progression. La pratique cet exercice vous permettra en outre de détailler chaque fois un peu plus ce que vous observerez.
Voici un complément de méthode.

 

La méthode des drapeaux

Pour me faciliter la mémorisation, je me suis institué un cheminement simple que j’appelle : le drapeau.
J’observe les individus selon trois critères qui forment pour moi une espèce de drapeau :

  • 1. Sa tête (Ses cheveux, ses yeux, ses dents)
  • 2. Ses atours (Ses vêtements, ses accessoires, ses chaussures)
  • 3. Ses manières (Ses poignées de mains, Sa parole, Ses gestes et ses attitudes)

Ce faisant, lorsque je discute suffisamment longtemps avec quelqu’un, je me pose simplement cette question :
Comment est son drapeau ?

Je découpe alors chaque critères en trois détails et forme ainsi de nouveaux drapeaux :
Ainsi pour sa tête je pense à :

  • Ses cheveux (Couleur, taille, soin)
  • Ses yeux (Couleur, taille de la rétine, cerne ou maquillage)
  • Ses dents (Couleur, état)

Pour ses atours j’observe :

  • Ses vêtements (Couleur, état, les motifs ou les textes)
  • Ses accessoires (Bijoux, alliance, montres, sac, taille, couleur)
  • Ses chaussures (Couleur, style, état)

Et je me rappelle de ses manières ainsi :

  • Sa poignée de main (Présente ou absente, style de la poignée de main)
  • Sa parole (Le ton, le vocabulaire usuel)
  • Ses gestes et ses attitudes (Accompagner ses discours, tics, mouvement qui m’ont interpelé)

La méthode des drapeaux n’a rien de magique, mais le cloisonnement en groupe de trois est facile à retenir.

Essayez, chaque jour, lorsque vous passer quelques minutes avec quelqu’un, même si vous n’avez pas pensé à le détailler, prenez votre carnet et écrivez.
Vous ne parviendrez pas à répondre à toutes les questions chaque fois que vous réaliserez cet exercice, cela sera probablement rarement le cas. Mais vous constaterez que le principe de cet exercice est simple, enfantin même et peut être réalisé pratiquement n’importe où chaque jour, pourtant son effet est impressionnant !

À propos Gwen

Gwen est sur le forum des Mentalistes depuis les premières heures, c'est un pillier de la communauté. Passionné en particulier par la philosophie, la psychologie et la négociation, c'est un mentaliste touche-à-tout.

4 commentaires

  1. Merci, j’adore l’article, je vais essayer cette approche à la Sherlock Holmes . :)

  2. Merci pour ton commentaire Samuel et bon courage pour ton application à la déduction.
    Je lirai tes retours avec plaisir.

  3. Merci aussi pour cette article !! je vais la mettre en pratique , méthode très enrichissante !!

  4. Avec plaisir Ciadela.
    N’hésite pas à nous faire part de tes retours.

Poster une réponse

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*

16 − sixteen =

Remonter