En ce moment
Comment prendre une bonne résolution ? 6 conseils qui sortent de l’ordinaire

Comment prendre une bonne résolution ? 6 conseils qui sortent de l’ordinaire

Les douze coups ont à peine retenti que déjà la question est posée : « Et toi ? C’est quoi tes bonnes résolutions ? » On donne alors vaguement une réponse, sachant qu’on en inventera une autre lorsque la question reviendra sur le tapis.

Et si pour une fois on essayait de la tenir ? C’est le but de cet article : trouver une « bonne » résolution et s’y tenir le plus longtemps possible.

Trouver un juste milieu, et un choix judicieux

Tenir une bonne résolution n’a rien d’inné : c’est un acquis qui nous provient soit de notre éducation, soit de nos propres efforts. C’est pour cela que je vous encourage à en prendre au moins une cette année.

Premier conseil : évitez de courir trop de lièvres en même temps et préférez toujours en choisir en nombre limité et qui n’ont que très peu de chance de rentrer en conflit les unes avec les autres. Par exemple, vous pouvez très bien décider de faire un régime et de lire plus souvent, car il est peu probable que la réalisation de l’une empêche celle de l’autre.

Par contre, lire plus souvent ET faire plus de sport peuvent créer un conflit. En prenant une heure le soir pour lire, vous prendrez sûrement une heure de moins pour faire du sport… ça paraît bête, mais il faut y penser.

Alors, comment choisir votre bonne résolution ? Faites une liste de toutes celles qui vous viennent à l’esprit. Interrompez votre lecture et faites-le maintenant, prenez le temps qu’il faut.

Ecrire

C’est fait ? Maintenant, rayez toutes celles que vous avez mises juste pour la forme… mais qui ne vous attirent pas vraiment. Soyez pragmatique et choisissez en prenant en compte votre capacité à tenir cette résolution, ses implications sur votre vie actuelle, vos envies, etc. Une fois votre choix arrêté, il faut que vous distinguiez trois choses : la raison, l’action et l’objectif.

Par exemple : Faire dix pompes tous les matins (action) parce que j’ai peu de muscles et je veux séduire (raison) dans le but de sculpter mon corps (objectif). Bien évidemment, on peut retrouver des doublons dans différentes catégories. On se concentrera sur l’action plus tard, donc attardons-nous sur la raison et l’objectif.

Pourquoi avoir choisi cette résolution ? Je suis prêt à parier que les premières réponses qui vous viennent en tête sont un tissu de banalité (« c’est bon pour la santé ») ou d’objectif bien trop lointain dans le temps (« je m’étais toujours dit que je devais le faire »). Faisons donc un exercice : cherchez le vrai motif, celui qui vous donnera des ailes.

Vous savez, ce morceau de pur égoïsme alimenté par un esprit de compétition. Avouez-le, si vous avez décidé d’arrêter de fumer ce n’est pas tant pour vos poumons que pour montrer à Pierre, que contrairement à lui, vous en êtes capable. Gardez-le à l’esprit, car ce sera lui votre moteur premier qui vous permettra de démarrer.

Prenez à présent un petit bout de papier et écrivez dessus tous les objectifs que vous cherchez à obtenir et tout ce que cela vous apportera, consignez-le sans pudeur puis pliez-le et mettez-le dans votre poche. À partir de maintenant, vous l’aurez en permanence sur vous et dès que vous commencerez à flancher vous lirez ce papier et vous repartirez de plus belle.

Tout est une question d’emploi du temps

Connaissez-vous la loi de Hofstadter ? Elle s’énonce ainsi : « Il faut toujours plus de temps que prévu, même en tenant compte de la Loi de Hofstadter. » Ne vous surestimez pas dans vos capacités d’organisation.

temps-qui-passe

Il y a deux grands ennemis dans la réalisation d’une bonne résolution.

La première étant sans aucun doute le commencement, et la seconde le prolongement. Si vous voulez que votre action (pour reprendre mes termes) devienne une routine, il faut l’inclure dans votre programme, dans votre train de vie, et ne pas y manquer une seule fois, car c’est ainsi que cela commence :

  • on ne fait pas le ménage un dimanche, et puis la saleté commence à s’accumuler et avant qu’on ne le remarque cela fait deux ans qu’on n’a pas touché un aspirateur.
  • on ne va pas à son cours de sport une fois, puis la fois suivante on se dit qu’on a du rater trop de choses la dernière fois, puis la fois suivante on a mal à la gorge…

Une astuce pour ne pas s’arrêter est de diversifier ses actions. Par exemple si vous avez décidé d’apprendre une langue étrangère, mais que vous n’avez pas le courage d’ouvrir votre livre de grammaire, pourquoi ne pas apprendre un poème, regarder un film dans cette langue, ou réviser votre vocabulaire ?

Diversifier vos liens avec la bonne résolution permet d’avoir plusieurs cartes dans votre jeu. Si vous abandonnez sur un aspect, vous en avez d’autres en stock qui continueront à vous garder motivé.

Par exemple si vous décidez d’apprendre la guitare en autodicacte, prévoyez du temps pour le solfège, du temps pour jouer avec l’instrument, du temps pour regarder des cours sur Internet… si vous lâchez un seul de ces 3 moments dans votre semaine, il vous en restera deux pour vous motiver.

Aussi, prévoyez un temps bien plus large que celui que vous pensez accorder à votre activité. Sinon vous risquez de vous presser et donc d’être stressé, ce qui pourrait vous pousser à arrêter. Par exemple pour courir une heure, il faut compter en plus les étirements, le trajet, le temps d’avoir la motivation, la douche, etc. On arrive alors facilement à deux… voire trois heures. Et ça, ça compte énormément pour garder la motivation !

La récompense ou la punition auto-attribuée : la carotte et le bâton

Il existe un principe de base se retrouvant dans la majorité des enseignements : celui de la carotte et du bâton. Vous le connaissez sans doute : pour amener quelqu’un à faire quelque chose, on le menace et on lui promet une récompense.

Il existe plusieurs possibilités d’application dans votre cas. Tout d’abord, vous pouvez vous interdire d’aller dormir tant que vous n’avez pas effectué ce que vous devez faire, ou vous pouvez vous féliciter avec un carré de chocolat.

carotte

Ici, il s’agit d’une punition et d’une récompense auto-attribuée. Vous pouvez également vous servir de votre entourage en leur demandant par exemple de confisquer la console tant que vous n’avez pas écrit trois pages du roman que vous vous promettez d’écrire depuis l’âge de neuf ans.

Cependant, je n’utilise plus que très peu cette méthode ou plutôt, je le fais de façon totalement différente. Je fais de l’action ma récompense. Le but est de changer votre façon de voir les choses pour transformer une résolution en véritable plaisir.

Par exemple : vous ne sortez pas du travail pour vous rendre à votre séance de musculation « parce que vous l’avez décidé au Nouvel An », non : vous allez en salle de musculation pour vous décharger du stress du travail. La résolution devient un plaisir, presque une attente interminable toute la journée. « Vivement la salle de sport que je me défoule ! ».

Une autre méthode d’auto-récompense consiste à alterner vos actions (le coeur de votre résolution) pour transformer votre résolution en récompense. Imaginons que vous avez décidé de travailler vos talents artistiques. Vous vous forcez chaque soir à dessiner des personnages réalistes en actions. Malgré cela, vous pouvez vous octroyer une pause en réalisant des animaux surréalistes en cherchant uniquement à vous faire plaisir. Ainsi vous aurez votre récompense tout en persévérant dans votre résolution.

Faire les choses bien

Nous sommes donc bien d’accord sur l’importance de varier les actions pour que cette résolution soit un plaisir. Cependant, je vous mets en garde : il ne faut pas que cela soit uniquement un jeu, sinon vous n’atteindrez pas votre objectif.

Un des moteurs les plus puissants que vous pouvez rencontrer est le progrès. On n’appuie pas assez sur l’importance du constat de ses progrès. C’est le progrès qui va vous prouver que ce que vous faites est utile, que vous y gagnez quelque chose. Sinon il n’y a pas d’intérêt.

Les fumeurs qui arrêtent de fumer commencent à y prendre du plaisir quand ils voient un vrai changement au niveau respiratoire. Par exemple lorsqu’ils arrivent nettement mieux à grimper les escaliers de leur appart. Ils ne suffoquent plus une fois arrivé.

Alors il faut toujours que vous essayiez de progresser et pour cela, il faut agir de manière raisonnée. Il faut que vous puissiez constater votre avancement. Je vous le dis tout de go : si vous allez en salle de musculation dans le but d’augmenter votre force et cela en utilisant des poids approximatifs, sans vous étirer, sans faire de répétitions, juste en essayant un appareil après l’autre sans vous y attarder ; alors vous perdez votre temps.

Avant de vous lancer dans une activité, renseignez-vous et faîtes votre possible pour quantifier votre progrès. Par exemple en salle de sport, faîtes toujours la même série d’exercice dans le but de remarquer que d’une semaine à l’autre, vous y arrivez beaucoup mieux.

Pour ne pas finir sur une note aussi dure, je vous dis encore une chose. Pour tenir une bonne résolution, il faut surtout le faire pour soi avant de penser aux autres. Un peu d’égoïsme ne fait jamais de mal.

Alors, c’est quoi vos bonnes résolutions ? Et vos petites méthodes pour vous y tenir ?

À propos Xavier

Xavier
Depuis que je m'intéresse à la manipulation, je me suis penché sur le développement personnel, le mentalisme, la psychologie, l'hypnose (vous pouvez me retrouver dans les rues de Paris), mais aussi tout un tas d'autres domaines comme les échecs, la magie, le latin ou l'éducation. Ainsi maintenant, je me ferais un plaisir de partager mes connaissances.

35 commentaires

  1. Très intéressant et vrai. Pour moi, prendre une seule résolution et s’y tenir reste déjà très bien.

    Cette année ma resolution est professionel, donc il sera largement réalisable vu ma motivation; avoir mon diplôme de chocolatier pour suivre sur un BTM.

    Merci pour l’article !

  2. Comme j’ai jamais réussi à tenir mes résolutions, j’ai juste choisi d’apprendre quelques langages de programmation et devenir un dieu (ou au moins demi dieu) à la guitare! :p
    Je te dirai à la fin de cette année ce qu’il en est! ;)

    Merci pour cet article très sympathique!

  3. Très bon article.

    J’aime beaucoup l’idée de l’amusement sérieux ou du travail sans oublier le côté jeu qui me remet les pendules à l’heure et l’idée de la récompense qui est elle même l’action.

  4. J’ai beaucoup aimé la partie sur « Aussi, prévoyez un temps bien plus large que celui que vous pensez accorder à votre activité ». C’est ce qui m’a toujours fait défaut lorsque je me mettais à quelque chose… le fait de le lire, écrit noir sur blanc, ça aide à prendre conscience du problème.

    Très bon article, merci Xavier !

  5. bonjour xavier,

    les bonnes résolutions n’ont souvent que la vie éphémère du papillon, pour ma part je n’ai pas l’habitude des résolutions mais si un jours je le fais j’essairai d’appliquer tes conseils, surtout celui de fait les choses aussi pour soi!

  6. Chouette article, très positif!
    Ma résolution de cette année est de trouver chaque jour un ou plusieurs éléments qui m’ont rendu heureuse dans la journée! Pour me rendre compte que le bonheur est partout et pour tout relire un jour de blues…
    Bonne année à tous!

    • Sympa ! Tu nous diras si ça marche ? J’ai déjà entendu parler de ça… faut avouer que le bonheur est difficile à quantifier (surtout sur une longue période) mais si tu trouves que ça t’apporte une énergie positive, pense à venir nous en parler !

    • Xavier

      C’est très poétique, j’aime beaucoup !

      Bonne année Megane, et plein de bonheur.

  7. merci pour c conseille xavier il sont tré intéressant,

    *bonne continuation*

  8. Intéressant ! J’aime l’idée de la carotte et du baton, mais surtout les alternatives possibles pour maintenir la continuité de l’action sans perdre le plaisir et la satisfaction d’atteindre l’objectif. Bonne méthode je dirais fin 2014 si jai progressé et atteinds mes objectifs. Effectivement il faut savoir être égoïste. Ma devise, il y a un temps pour tout. À bientôt sur le forum.

  9. Bonne Année 2014 à tous !!

    Sympa l’article !
    Je rajoute juste un petit conseil : passer le cap des 30 jours :)

    Voilà une petite vidéo courte qui explique bien le concept ! http://www.ted.com/talks/matt_cutts_try_something_new_for_30_days.html

  10. woaw super passionnant je m’y met de suite dans le but d’apprendre a dessiner ce que je veux et que les gens le reconnaissent ;) (en effet je dessine vraiment très très mal) donc ça sera un gros défi mais si j’y arrive, ça serait vraiment super!

  11. Merci pour cet article il permet d appréhender les choses différemment.
    En tout cas ces techniques sont applicables toute l année.

  12. Je n ai jamais pris de resolution au debut de chaque année, ma vie est monotone et avant j cryoais qu il y avait pas grand chose à faire mais plus maintenant. Cette année mon but est de reussir mon bac avec metion, mais ca ne m empechera pas d apprendre l allemand (j ai commencé il y a un peu de temps mais vu qu’il y avait personne avec qui pratiquer je me suis un peu demotivée. Mais je vais reprendre!
    Merci pour cet intressant article!

  13. C’est sans doute un article intéressant qui va surement m’aider. Merci Xavier :)

  14. Merci pour ce chouette article, je ne prenais plus de bonnes résolutions depuis quelques années parce que généralement on ne les tient pas, mais j’ai fait ta liste et j’ai été surpris de voir une dizaine de lignes sur cette liste! Donc je vais essayer d’appliquer ta méthode en étant un peu plus égoiste :)

  15. J’ai encore quelques progrès à faire concernant le fait de tenir de bonnes résolutions, mais je pense que des resultats positifs devraient vite se faire sentir grâce à toi ! Merci beaucoup pour ce très bon article :D

  16. Bonjour Xavier, très bon article, mais j’ai une question, vous parlez « d’actions » dans cet article mais qu’en est il pour les résolutions de développement personnel ? Je veux dire par là que le peu de résolutions que j’ai prises ne sont pas au niveau physique ou au niveau de la motivation, mais elles sont au niveau comportemental.. c’est à dire par exemple lorsque je prends la résolution de ne plus m’humilier en public avec un comportement puéril, ou encore ne plus être trop gentil avec les autres, qu’en est il de ce genre de résolutions ? Faut il se fixer un objectif concret ?

    • Xavier

      Bonjour Florian,
      Alors j’ai longuement réfléchit à la question mais peut importe comment je la retourne dans mon esprit je ne vois qu’une seule réponse valable : « ça dépend ».
      En fait il y a deux possibilités, soit tu veut arrêter d’un coup, soit tu veux agir progressivement. Dans le premier cas, l’important est surtout l’état d’esprit.
      Dans le second cas tu peux te focaliser sur un système de punition/récompense suivant ton comportement pendant la journée.
      Après l’important est de connaître ici ton objectif et ta raison. À ce moment là tu pourras cerner ce que tu veux vraiment, comprendre ce que tu veux devenir.
      Enfin le mieux dans ce genre de situation est souvent d’y réfléchir seul, car ainsi tu t’impliqueras réellement dans ta résolution et tu seras d’avantage capable de la réaliser. Je te conseilles donc de prendre le temps, de t’asseoir à un bureau, sans distraction d’aucune sorte et de simplement te poser la question : « qu’est-ce que je peux faire pour… ? » Comment peux-tu t’entraîner au quotidien ? Qui peux t’aider ? Quel action dois-je absolument prohiber ? etc.

      En espérant avoir put aider,
      Xavier

  17. Tout d’ abord, je vous souhaite une bonne année 2014. Merci pour cet article qui est d’ actualité . Qui d’ entre nous n’ a jamais pris de résolutions ? Et combien ont abandonné ?
    Il me parait indispensable de se fixer des buts raisonnables et de tout mettre en oeuvre pour pouvoir y arriver.
    Vos objectifs doivent être précis,, ils doivent répondre à des convictions qui sont les vôtres et non imposées
    de l’ extérieur par une pression sociale; une autre condition de succès demande que vous sentiez que vous êtes capables d’ atteindre l’ objectif sans y être contraints; dynamisez vos objectifs en utilisant l’ affirmation positive, la visualisation créative .etc. Concentrez-vous sur ce que vous désirez obtenir et non pas sur ce que vous ne voulez pas. Actualisez-les.
    Allez…Sortez un papier et un crayon, il est toujours temps ,commencez à dresser la liste de vos objectifs pour 2014 et ne faites pas partie de la majorité ses gens qui ne réussissent pas à tenirs leurs résolutions de début d’ année.
    Quant à moi, j’ ai réussi en 2013 à m’ en tenir à ce que je voulais faire et, pour 2014, je suis prête à relever un nouveau défi : Continuer à écrire…

Poster une réponse

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*

19 + twenty =

Remonter