En ce moment
Transformez vos émotions et façonnez la réalité qui vous entoure

Transformez vos émotions et façonnez la réalité qui vous entoure

Pourquoi parler des émotions ? Pour une raison simple : le mentalisme permet de décoder, d’analyser et de transformer les émotions.

L’émerveillement lors d’une présentation de magie de spectacle. La confiance gagnée lorsqu’on succombe au charisme et aux arguments d’un autre. La manipulation plus ou moins profonde du mentaliste qui agit.

On parle souvent des effets visibles et superficiels, parfois fugitifs, parfois très ancrés, ressentis face à quelqu’un qui manie les interactions sociales en usant de ses capacités mentales. Il en est cependant qui touchent le corps, et c’est ce que nous allons aborder aujourd’hui avec un épisode radio de Jean Claude Amesein.

Transformez vos émotions pour façonner le réel sur sixiemensenslemag

Diffusée sur France Inter, « Sur les épaules de Darwin : sur les épaules des géants » se construit autour des découvertes et travaux de Charles Darwin. On y découvre de nombreux sujets, philosophiques autant que littéraires et scientifiques (le lien de l’émission est en bas de l’article).

Dans l’épisode 4 « Nos émotions », Jean Claude Amesein explique à quel point nos ressentis émotionnels peuvent influencer notre corps physique. Responsabilité, croyances, héritage… autant de notions qui doivent être soulevées quand on s’intéresse à la manipulation mentale.

Jean Claude Ameisen nous explique par exemple que la sélection naturelle n’est pas basée sur l’unique transmission génétique.

Une femelle pinson ayant choisi un mâle dont les attributs de beauté ont été augmentés artificiellement (on a rajouté une bague rouge sur la patte du mâle) pond un oeuf plus gros, avec un oisillon plus robuste, ceci absolument indépendamment des caractéristiques génétiques du père. L’émotion ressentie par la femelle a alors un effet sur son corps et la constitution de son oisillon.

Il illustre aussi son propos avec des expériences menées sur des souris qui, soumises à un stress intenses pendant quelques minutes par jour en étant enfermées dans un espace restreint, ont leur système immunitaire qui s’affaiblit. A contrario, les émotions positives telles que le jeu, un environnement plus attrayant, un espace de vie plus grand, permettent à ces animaux de ne pas développer ou de guérir de certaines maladies dégénératives.

Enfin, ses explications sur l’effet nocebo montrent l’impact des émotions sur la guérison humaine. Cet effet, pendant négatif de l’effet placebo, a été constaté par les médecins lorsqu’il s’agit d’avertir un patient des possibles conséquences dangereuses d’un traitement médicinal. Inquiets, stressés, imaginant alors des retombées possiblement négatives, les malades deviennent moins réceptifs à la guérison et aux médicaments qui leur sont donnés. Il en va de même lorsque la personne qui donne un placebo sait que ce qu’elle donne ne contient pas d’effet médicamenteux : sa voix, son attitude et ses doutes sont contagieux et diminuent l’effet.

L’état d’esprit de ceux qui prodiguent et reçoivent les traitements sont ainsi devenus primordiaux dans la réflexion sur la médecine, poussant les chercheurs à remettre en mouvement leur idée du tout médical, ce que Jean Claude Ameisen explique ainsi :

Lorsque l’on veut voir si un médicament marche, il faut donner la preuve que cela marche mieux que rien. Parce que ‘rien’ a un effet. La confiance, l’espoir, ont un effet.

Ce sont les liens entre les intentions et le ressenti, les actes et les répercussions.

Déprime face à des actes d’agression répétés, perte de confiance en soi et en l’autre, corps qui somatise et devient plus fragile : autant de faits qui nous poussent à étudier ce domaine et à en chercher les véritables limites. En cela, la médecine rejoint les sciences sociales. Etudier les impacts positifs tels que la joie, le soulagement, la liberté, font partie du mentalisme.

La plupart des émissions « Sur les épaules des géants » sont disponibles sur le site de France Inter, et en téléchargement, avec retranscription écrite d’une grande partie des textes, sur le site Sleddarwin (qui n’est cependant pas toujours disponible, il faut le consulter régulièrement pour avoir une chance d’y accéder).

Vous pouvez découvrir le livre « Sur les épaules de Darwin, les battements du temps » de Jean-Claude Ameisen en cliquant ici.

Pour aller encore plus loin, inscrivez vous sur le forum : labo.sixiemesens-lemag.fr

À propos Mina_

Mina_

4 commentaires

  1. Je suis un grand partisan de l’impact des émotions positives sur la santé . Je crois que nos pensées influent trés Fort sur notre bien être . L’effet placébo est très puissant tout comme l’effet nocébo. Donc soyons positif avec nous même et tout ira mieux. Sourire est un très bon remède .

    • J’ai toujours pensé comme toi que le sourire et la bonne humeur étaient indispensables… avec cette idée que quelque part, cela fait autant de bien à celui qui le donne qu’à celui qui le reçoit. J’ai trouvé intéressant dans ce podcast que la preuve scientifique à cet effet « bien-être » aie été confirmée :)

    • Cet article me rappele un peu les troubles mentaux ayant des effets saumatiques tels que les névroses de conversions . Celle qui m´attire assez c´est l´hystérie de guerre. On l´observe chez les soldats ou millitaires en guerre.

      En effet cela se caractérise par un conflit mental entre la peur (l´envie de fuir) et la honte (de poser cet acte) dans le psychisme. Ce qui se projecte sur le corps, entrainant ainsi la paralysie de la main (sans lésions des nerfs). De cette maniere le sujet peut échapper á la tuerie sans honte. En plus il se fait plaindre…

      Les psys prétendent que face á ce conflit le subconscient cherche ainsi un moyen de soustraire le sujet ( á son insu) á ce dilemme. C´ est á dire : Ne plus prendre part á la guerre la conscience tranquille…

      C´est un peu comme l´étudiant qui doit passer un exam, a peur et honte de ne pas réussir… Inconsciemment il tombe subitement malade la veille ou á quelques jours de l´exam. Il évite non seulement de composer par peur d´échouer (avec raison valable), de plus il se fait plaindre par ses proches…

      LE PSYCHISME EST TRES IMPRESSIONANT…

      • Mina_

        Oui Jeanne Ernestine, nous en parlons beaucoup sur le forum en ce moment ! L’effet placebo est en tête de ce concept, c’est la seule « preuve validée » que nous ayons sur le sujet aujourd’hui…

Poster une réponse

Votre adresse email ne sera jamais publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*

8 + 7 =

Remonter